Accéder au contenu principal

Articles

Yoyoi Kusama//Nespresso Pixie : what's the point ?

Alors que l'expo Yoyoi Kusama bat son plein au Centre Pompidou, le rapprochement avec les affiches Nespresso pour la cafetière Pixie peut apparaître plus au moins cocasse :






Articles récents

Le message d'amour de Lancel à Dali

Peu avant l'inauguration de sa nouvelle boutique sur les Champs, la Maison Lancel a présenté à la Galerie des Galeries la «Daligramme collection» : une collection de 8 sacs en forme d'hommage à l'amour que Dali porta à Gala, son amante et sa muse. La marque de maroquinerie de luxe s'est inspirée pour cela de l'alphabet composé des 8 symboles d'amour inventés par Dali, les «Dalígramas» :Cette ligne de sacs blasonnés évoque d'après Lancel les thèmes de l’art, de l’amour et de la mode, teintés de l'esprit surréaliste du Maître : «La collection Daligramme incarne l'essence même de la légèreté à la française, une impertinence éternelle, une irrévérence hors du temps .»


Un site dédié a été créé pour l'occasion : http://www.daligramme.com/fr/. L'internaute a même la possibilité de déclarer sa flamme dans une lettre surréaliste à compléter et à envoyer. "Gala était la femme que j’ai peinte avant même de la connaître."

Arty birthday BIC !

Le plus célèbre des stylos à billes fête cette année ses 60 ans. Déjà habituée à s'encanailler et à se réinventer grâce à l'imagination d'artistes ou de designers, BIC s'entoure cette année d'artistes venus de tous horizons : littérature, mode, graphisme, design...

Encore plus légitime que certaines autres marques pour s'offrir un arty birthday, Bic a génialement stimulé depuis quelques années nombre de créateurs :

L'Anemone Lamp de P. Ulian :

Le "daisy vase" imaginé par J. Termeer et J. Giffin :
Lampe Volivik 50 d'Enpieza :

Présentée au Musée des marques de Notting Hill, "La jeune fille à la perle" entièrement dessinée au BIC ... :


Louboutin fait un pas de plus vers l'art

Après ses shoots à la manière de natures mortes en 2010, la célèbre marque aux semelles rouges communique cette année en introduisant ses chaussures à de grands classiques de l'histoire de l'art. C'est de nouveau le photographe américain Peter Lippman qui est l'auteur de ces réinterprétations publicitaires, avec 8 grandes toiles classiques revisitées. De quoi convaincre les derniers irréductibles que les Louboutin sont bien elles-mêmes de petits chefs-d'oeuvre...

Inspirée de Georges de la Tour, La Madeleine aux deux flammes :
Inspirée de James Whistler, Arrangement en Gris et Noir :


Absolut continue de miser sur les artistes

Tous les ans, la célèbre marque de Vodka fait customiser une de ses bouteilles par un artiste et la vend en série limitée (voir "L'apéro arty à consommer sans modération". Cette année, c'est même un très beau spot qui est diffusé, dans lequel on assiste à l'interprétation de la marque par plusieurs artistes.
Plus qu'aucune autre bouteille, Absolut "Blank", transparente et épurée, a le potentiel idéal pour faire cette démarche de transfiguration de son packaging :




Colas et Gire reproduit le bureau designé par Swildens pour Furdess

C'est l'histoire d'un bureau qui fait rêver : le designer Ben Swildens l'a créé pour le showroom Peugeot en 1966 : 3 exemplaires existent alors. Ils font ensuite le tour du monde des foires, galeries et ventes aux enchères, jusqu'à Art Basel Miami en 2006. C'est finalement le fabricant de design Furdess qui a lancé la rééditition du bureau : l'initiative vient d'un collectionneur tombé sous le charme 25 ans plus tôt...
Si la modernité intemporelle de ce bureau fascine autant, c'est que son épure parfaite est permise par une incroyable complexité technique. L'aciérie lyonnaise Colas et Gire a été choisie pour réaliser cette prouesse faite d'inox. On attend d'autres initiatives qui font revivre ces chefs d'oeuvre inaltérables du design ! Plus d'infos sur le site de Furdess - le bureau est encore visible chez Merci à Paris.



(crédit photo Furdess)

Warhol fait saliver les marques

Pour un artiste qui a mis la société de consommation en boîte (de Campbell !), c'est un comble. Mais le constat est là : Andy Warhol est célèbre, pop, coloré, moderne, fun, ses standards sont faciles à imiter et à appliquer sur les produits, ses codes couleurs sont très facilement reconnaissables par les shoppers : en bref, reprendre Warhol pour un marketeur, c'est la recette du succès.
Beaucoup de marques alimentaires et gastro ont d'ailleurs déjà réinterprété le modèle pop, en voici quelques exemples :
Le sac shopping d'Hédiard
Les petites douceurs de Ligne Blanche


Les cannelés Baillardran
Les macarons Ladurée


les bouteilles Dom Pérignon
et la ptite dernière de Monop vu dans cet article précédent !